Pour développer la place de la musique dans la vie quotidienne des Havrais, susciter chez eux le désir d’apprendre, de pratiquer, d’écouter, de créer, et pour mieux faire connaître cette singularité appelée à marquer l’identité de la ville, un certain nombre de mesures va progressivement se déployer dans les quartiers, auprès des acteurs et des habitants.

Afin de rythmer cette nouvelle politique publique et de rassembler les passionnés et curieux de musique, une journée rituelle, chaque 21 de chaque changement de saison, (21 septembre, 21 décembre, 21 mars, 21 juin) valorisera les résultats de certaines initiatives et assurera la promotion de nouvelles actions.

« Le Havre se met sur son 21 » sera un marqueur rappelant chaque trimestre aux Havrais qu’une politique de développement musical est en
marche, qu’elle produit des résultats et qu’elle concerne chaque Havrais.

Cette journée, appelée à prendre désormais toute sa place dans le calendrier des festivités, se doit également d’être à l’image de ce qu’expriment les valeurs portées par Vibrer au Havre. Aller systématiquement au-devant d’un public nouveau, dans des endroits atypiques et à des horaires insolites, toucher l’ensemble des générations, promouvoir la diversité musicale et notamment les genres habituellement moins médiatisés, chercher l’équilibre entre professionnels et amateurs, en ayant soin de mobiliser l’ensemble de l’écosystème (luthiers, chefs de chœur, ...), n’hésitant pas à coller à l’actualité (ouverture d’un nouveau cinéma par exemple).

Comme le furent les premières fêtes de la musique, « Le Havre se met sur son 21 » sera décomplexé, et, aux côtés d’un temps fort participatif symbolique, privilégiera l’imprévu et le spontané.